Film sur Ly Thai Tô

Bien que la somme nécessaire à la réalisation du film Thai Tô Ly Công Uân n'ait pas encore été dévoilée, les médias l'ont estimé à des dizaines voire des centaines de milliards de dôngs. Un gouffre financier donc, mais aussi un vrai challenge artistique.

lythaito-small5.jpgPourquoi produire un film sur Ly Thai Tô? Tout simplement parce que ce grand roi de la dynastie des Ly est à l'initiative du déplacement, en 1010, de l'ancienne capitale du pays, Hoa Lu (province de Ninh Binh), à Hanoi. C'est donc un héros national, dont la gigantesque statue trône au bord du lac Hoan Kiem. La réalisation d'un film sur sa vie et son oeuvre, intitulée Thai Tô Ly Công Uân, serait sans aucun doute l'événement majeur des activités de célébration du millénaire de Thang Long – Hanoi, en 2010. Le script a été écrit par l'écrivain Thiên Phuc. Bien qu'il n'ait remporté que le 2e prix du concours de scénarios organisé à l'occasion de la célébration du millénaire de la capitale, le Comité de pilotage de l'événement a décidé de le produire.
Les cinéastes pensent avec raison que ce film sera un gouffre financier. Car il faudra tout recréer : palais, citadelle de l'ancienne capitale Hoa Lu à son apogée, etc. Rien ne subsiste. Sans compter la pléthore de mandarins et soldats en costumes d'époque… dont les habitudes vestimentaires restent quasi inconnues. Dans le site de Hoa Lu, il ne reste aujourd'hui que des temples dédiés aux rois Dinh et Lê. Le décor naturel est cependant toujours bien là, intact, avec ses mystérieux reliefs karstiques en pain de sucre se reflétant dans les rizières.
Autre challenge : les scènes d'action. Bien évidemment, il y aura dans ce film des combats fratricides, des luttes de pouvoir, qui ressembleront aux combats spectaculaires des films hongkongais de kung-fu. Car le roi Ly Công Uân était, il faut le signaler, un maître en arts martiaux. Ces scènes d'action seront difficiles à tourner et coûteuses. En plus, les spectateurs, qui ont d'habitude de voir des superproductions chinoises ou américaines, sont assez exigeants à ce niveau.

Le script restitue mal la personnalité du roi:
Côté historiens, on estime que le scénario ne restitue pas vraiment la personnalité de Ly Công Uân (son nom avant qu'il ne devienne roi). Ainsi, son talent, sa lucidité, son caractère ne ressortent-ils pas vraiment. Selon le "hanoïologue" Nguyên Vinh Phuc, le scénario fait surtout de Ly Công Uân un maître en arts martiaux. L'historien Lê Van Lan remarque quant à lui que "la carrière et la personnalité du roi Ly Thai Tô se reflètent nettement entre 1010 – 1028. Pourtant, le scénario ne traite que de sa vie en 1010". De plus, les personnages qui ont eu une grande influence sur lui comme les bonzes Khanh Van, Van Hanh… n'occupent que des rôles mineurs dans le scénario.
Par ailleurs, l'écrivain Thiên Phuc utilise largement dans son script un narrateur. "Cela affaiblira tout ce qui fait l'intérêt du 7e art. Ce sont les images qui doivent parler, pas un narrateur", a fait remarquer l'"Artiste du Peuple" Lê Dang Thuc.

source: Tuân Viêt/CVN

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :