Grippe aviaire : Refus de la volaille par les habitants

thitga.JPG

 De nombreux habitants de Hô Chi Minh-Ville refusent d’acheter de la volaille. Leur prix chute et des supermarchés suspendent la vente des volailles. Des établissements d’abattage prévoient l’arrêt de leurs activités.
« Ma famille ne mange plus de volailles », confie Nguyên Thi Hang, domiciliée dans le 10e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville. Son mari, ses deux enfants et elle-même, adorent le poulet. Mais, cette femme de famille n’ose plus en acheter depuis quelques mois. « Les plats cuisinés avec du poulet nous manquent beaucoup, mais nous avons peur de la maladie », ajoute Nguyên Thi Hang. Cette peur gagne Hô Chi Minh-Ville.
Les restaurants spécialisés dans les plats de volailles ne sont plus remplis. Le même phénomène se constate dans les marchés ainsi que les boucheries spécialisées. Nguyên Thi Ba, patronne d’une boucherie normalement bien fréquentée du marché de Thi Nghè, du 3e arrondissement, se plaint : « Ces derniers mois, nous vendions des centaines de kilogrammes de poulet chaque jour, le prix était de plus de 40.000 dôngs le kilo. Depuis quelques semaines, seulement 20 kg sont vendus quotidiennement. Le prix a diminué de moitié. Nous devrions changer de marchandises ».
En une seule semaine, la consommation des volailles s’est réduite de 70 % dans les supermarchés Citimart. De nombreux supermarchés ont décidé de suspendre les arrivages de volailles dans leurs entrepôts. Parmi ces derniers, figurent notamment les chaînes Citimart, Saigon Coop, Maximark.
Deux supermarchés du réseau Metro ont suspendu depuis le 2 novembre les arrivages de volailles dans leurs dépôts.
Ainsi, Metro ne vend plus de volailles à partir du 3 novembre. « Cette suspension est d’une durée illimitée », indique Nguyên Dinh Thành, chef du rayon des volailles de Metro. « Nos décisions à venir dépendront de l’évolution du marché ainsi que de la décision du Comité populaire de la ville relative aux limites de l’élevage, du commerce et de l’abattage des volailles », ajoute-t-il.
La chute de la consommation des volailles dans les supermarchés est une mauvaise nouvelle pour les établissements d’abattage. La compagnie Phu An Sinh, fournisseur de volailles pour le supermarché Metro, se trouve face à des difficultés car la moitié des volailles abattues dans son établissement est destinée aux deux supermarchés Metro.

Des centres d’abattage arrêteront leurs activités.
Compte tenu de la situation, plusieurs centres d’abattage prévoient l’arrêt de leurs activités. Le président du Comité populaire de la ville, Lê Thanh Hai, propose trois mesures. La première, les établissements doivent organiser l’élevage et le commerce des volailles selon un circuit fermé, assurant ainsi le respect des critères d’hygiène et de sécurité alimentaire. La seconde, ces mêmes établissements peuvent également organiser l’élevage des volailles dans les provinces à proximité de Hô Chi Minh-Ville, en collaboration avec tant ces dernières que le Service de l’agriculture et du développement. Enfin, la troisième mesure concerne la délocalisation des usines d’abattage en provinces. Pour cette dernière mesure, la ville participerait aux frais de délocalisation.

D’autres mesures sont envisagées par certaines compagnies. Phu An Sinh négocie avec la Compagnie d’assurance Bao Minh afin d’augmenter l’indemnité d’assurance, de 100 millions de dôngs à 200 millions de dôngs, au cas où un consommateur serait atteint du virus suite à l’utilisation de volailles ou d’œufs fournis par cette compagnie. Une autre concurrente de Phu An Sinh, la compagnie Huynh Gia Huynh Dê a investi un million de dollars dans l’installation d’une usine d’élevage et d’abattage en circuit fermé, outre le transport des volailles. Huynh Gia Huynh Dê attend l’autorisation administrative pour débuter l’activité de son entreprise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :