Préserver le patrimoine vietnamien

Au fil des ans, le patrimoine culturel vietnamien est menacé de disparition, faute de prise de conscience des habitants.

van-hoa-vn.jpgQuarante-deux milliards de dôngs ! Il s’agit de la somme consacrée à la préservation des patrimoines culturels nationaux entre 1995 et 2005. Lors de la récente conférence récapitulative sur la matérialisation des objectifs nationaux dans la préservation des patrimoines culturels, phase 2000-2005, Nguyên Chi Bên, directeur de l’Institut de la culture et de l’information (ICI) dresse le bilan: « Cette somme investie pour la préservation de notre patrimoine culturel reste modeste. Par rapport à ce que représentent des milliers d’années de culture, cet investissement est vraiment minime ». La faute incombe à de longues années de guerre et de pauvreté où les Vietnamiens se préoccupaient plus de lutter que de transmettre les héritages immatériels aux générations futures. Ainsi, ceux-ci ne demeurent que dans la mémoire des anciens qui en mourant emportent avec eux leurs riches connaissances.
Mais le directeur de l’ICI stigmatise aussi l’attitude indifférente de plusieurs personnes et même de certains organes concernés qui les jugent comme « non rentables » d’un point de vue économique. En particulier, les jeunes refusent de recevoir ces savoirs car ils n’y trouvent aucun intérêt économique. Dès lors, faute de financement, la préservation et la valorisation se heurtent à des difficultés.
Pour toutes ces raisons, les valeurs immatérielles disparaissent au fur et à mesure, tandis que l’opinion publique néglige de plus en plus l’importance et la valeur de ces héritages. « Sans solutions de préservation efficaces, ce précieux trésor est menacé d’extinction une fois ses gardiens décédés », avertit Nguyên Chi Bên.

bao-ve-nghe-thuat-vn.jpgPréserver les patrimoines immatériels est une chose, encore faut-il savoir le faire avec intelligence. Selon les remarques de Nguyên Chi Bên, plusieurs localités cherchent à préserver et à valoriser leur patrimoines immatériels mais d’une façon parfois singulière. Il prend l’exemple de certaines localités qui après avoir décidé de moderniser gongs et tam-tams, se sont rendues compte qu’elles avaient dénaturé ces musiques traditionnelles.
Ainsi, si plusieurs fêtes ont pu être sauvegardées, leur modernisation a entraîné la perte de leur style original.
Grâce aux efforts de l’ICI, des enquêtes sur les patrimoines immatériels ont été menées chez une trentaine de provinces et chez plus de 20 ethnies minoritaires. Avec comme résultat des centaines de documents écrits et audio-visuels, ainsi que des illustrations. De fait, ces enquêtes ont largement contribué à enrichir la banque de données sur ces héritages. Grâce à quoi, des actions peuvent être intentées. D’ailleurs, c’est l’ICI qui a soumis à l’UNESCO le dossier sur la culture des gongs du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre), qui a été enfin reconnu patrimoine immatériel et oral du monde.
Le vice-ministre de la Culture et de l’Information, Dinh Quang Ngu, a mis l’accent sur la préservation et la valorisation des patrimoines immatériels via la sensibilisation de la société. Pour lui, il faut « généraliser ces activités à travers la réorganisation de fêtes, le plaisir retrouvé des airs musicaux et danses folkloriques ». Et d’avancer une autre suggestion: faire entrer ces matières dans les programmes scolaires. « Une fois ces projets mis en oeuvre et encadrés par l’application de la Loi sur le patrimoine culturel, on réussira à préserver et valoriser les héritages du peuple », a conclu le vice-ministre.

source: Xuân Thang/CVN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :