Karcher dans les quartiers centraux de Hô Chi Minh-Ville…

avril 2, 2006

Hô Chi Minh-Ville : Les touristes sont mieux protégés.

Canh Sat"Les visiteurs sont depuis le 28 mars mieux protégés dans les quartiers centraux de Hô Chi Minh-Ville grâce à une force spéciale de protection de l'ordre et de la sécurité. Selon Lê Huy Cuong, chef-adjoint du Comité de gestion des groupes de protection des touristes, le Comité populaire de la ville a chargé la section municipale des jeunes volontaires de coopérer avec les autres forces de l'ordre pour assurer la sécurité, notamment l'environnement touristique pour voyageurs. Dans l'immédiat, la force de protection des touristes, composée de 108 membres, opère dans les rues du centre-ville. Si son travail donnait de bons résultats, elle serait déployée dans les autres secteurs touristiques. Sa mission : prévenir des infractions ainsi que des actes criminels et limiter le nombre de mendiants et de marchands ambulants qui gênent les visiteurs. Pour faciliter son travail, selon M.Huy Cuong, dans un statut soumis au Comité populaire de la ville, il est préconisé de munir les membres d'équipements nécessaires. Pour la première campagne, les 108 membres se divisent en 3 groupes. Le premier est chargé de recevoir les informations et de résoudre les affaires, le second de patrouiller en motos et le dernier d'assurer la sécurité dans les secteurs touristiques. Cette force doit se relayer pour travailler de 8h00 à 16h00 et de 16h00 à 23h00. Ses membres sont formés par la police de Hô Chi Minh-Ville. En dehors de cette protection, les touristes pourront aussi trouver de l'aide via une ligne téléphonique spéciale, bientôt créée et qui fonctionnera 24 heures/24".

source: Huong Linh/CVN ( 29/03/06 )

Oui il faut tenter d'enrayer la petite délinquance et il est vrai que certains aspects sont irritants mais espérons que ce genre de mesures ne va pas dériver. Sinon, à quand la limitation de l'usage du nuoc mam parce que trop odorant pour les narines des touristes, l'interdiction de klaxoner parce que trop bruyant, l'interdiction de fumer dans la rue… Đổi mới?… Le nombre de touristes en 2005 est en augmentation de 17% par rapport à l'année précédente et le Vietnam ne compte pas en rester là d'après les objectifs 2006. Consulter l'article du CVN "Une année réussie pour le tourisme vietnamien". L'article évoque une "force de protection des touristes", espérons que les touristes qui auront à faire à elle ne se seront pas initiés au vietnamien avec le Lonely PasNet :))… Se reporter au post de KCA à ce sujet sur + 84 (Khong) 4 Hanoi Blog Booth: Mes vacances au Vietnam avec Lonely Planet.

Publicités

Abréviations vietnamiennes

mars 3, 2006

TP: Thành Phố désigne la ville. ex: TP Hà Nội, la ville de Hanoi. TP Hồ Chí Minh (TPHCM), Ho Chi Minh Ville

HCM: Ho Chi Minh Ville

UBND: Uỷ Ban Nhân Dân. ex: UBND Quận Một HCM, du 1er arrondissement d’Ho Chi Minh ville.

ĐT: Diện Thoại, désigne le téléphone. Số DT: Số Điện Thoại, le numéro de téléphone

HDND: Hội Đồng Nhân Dân, le comité populaire

NXB: Nhà Xuất Bản, la maison d’Edition

Hang san xuatCTY: Công Ty, désigne l’entreprise, la société

Hãng SX: Hãng Sản Xuất, la marque (de production)

CSGT: Cảnh Sát Giao Thông, la police de la circulation

CSGT

News Economie Vietnam – février 2006

février 14, 2006

lam viec1.jpgDix Airbus A321 pour Vietnam Airlines. La Compagnie générale de l'aviation du Vietnam (Vietnam Airlines) envisage d'acheter 10 avions Airbus A321. Elle devrait aussi proroger la location de 10 avions A320. Pour l'heure, Vietnam Airlines utilise plusieurs avions du groupe Airbus, dont les A320 et A340 s'avèrent particulièrement adaptés sur ses lignes aériennes.

Trung Nguyên sonde le marché chinois. Le premier café Trung Nguyên vient d'être officiellement inauguré en Chine, dans la ville de Nanning, province de Guangxi. Sur une superficie de 300m², ce café Trung Nguyên reste fidèle à l'esprit culturel national, avec son aménagement en rotin et bambou et sa décoration en céramique et brocatelle, des images des fêtes traditionnelles sur les hauts plateaux du Centre et de la vie quotidienne des Vietnamiens. En plus du fameux café de la marque, les clients pourront aussi s'essayer à d'autres spécialités vietnamiennes. Cette année, Trung Nguyên poursuivra sa politique de concessions dans le pays et à l'étranger, après s'être installée à Singapour, aux États-Unis, en Thaïlande, Chine, Allemagne, au Cambodge et Japon. Poivre : le Vietnam acquiert 50% des parts du marché mondial. L’an dernier, les exportations du poivre ont atteint près de 152 millions de dollars, représentant environ 50% du marché mondial. Le poivre “made in Vietnam” a été écoulé dans 73 pays, surtout aux États-Unis, dans l’Union européenne et au Proche-Orient. À présent, la superficie de poivriers du Vietnam s’élève à 52.500 ha, avec un rendement stable de 2,3 tonnes à l’hectare. Selon l’Association des producteurs de poivre du Vietnam, cette production devrait baisser cette année à cause de la sécheresse. Par contre, le pays cherche à élargir la surface de culture. Ainsi, la production destinée à l’exportation sera-t-elle toujours abondante. LeVietnam souhaite maintenir son rang de premier exportateur de poivre mondial en 2006. source: CVN (14/02/06 )

Campagne de vaccination contre la grippe aviaire au Vietnam

février 14, 2006

Con gaLes autorités agricoles mènent du 13 au 19 février la 1ère phase de la campagne de vaccination contre la grippe aviaire pour 2006 dans le deltas du fleuve Rouge et du Mékong. La 2e phase de cette campagne aura lieu en septembre et octobre prochains. Le pays dispose aujourd'hui d'environ 190 millions de doses de vaccin du genre.

source: CVN (14/02/06)

Archéologie : A Hanoi une vieille barque découverte

février 7, 2006

Lors de la construction d’un système de passerelles sur le site de l’ancienne cité royale de Thang Long à Hanoi, des ouvriers ont exhumé une vieille barque. C’est ce qu’a fait savoir Tông Trung Tin, gestionnaire du site.

La barque mesure 1m de large et 3 m de long, la moitié étant à l’air libre. Selon M.Tin, sur le site de l’ancienne cité royale de Thang Long, coulait autrefois une rivière. Cette dernière était destinée aux transports fluviaux et à l’irrigation. Plusieurs anciens ouvrages historiques abordent son existence. Concernant l’âge de cette embarcation, M. Tin suppose qu’elle aurait été construite à l’époque de la dynastie des Lê, soit au 17e siècle. Il base cette estimation sur les objets antiques trouvés autour de la barque. Faute de finances et d’expériences, les spécialistes vietnamiens ont du mal à préserver cette barque en bois. Ils ont ainsi décidé d’inviter leurs collègues japonais à y participer. « Pour l’instant, nous avons couvert l’embarcation de sable pour la protéger. Il s’agit d’une preuve vivante des activités de la vie de Thang Long d’antan. Nous avons en outre exposé une photo grandeur nature de cette barque, pour la présenter aux visiteurs, » a informé Tông Trung Tin.

source: Lê Hanh/CVN (07/02/06)

Anti-embouteillages : Hanoi veut construire de nouveaux périphériques

février 6, 2006

traffic-hanoi.jpg

La ville de Hanoi a demandé au gouvernement d’approuver son plan de développement des transports et des communications de la capitale à l’horizon 2020.
La ville a pour ambition de limiter les embouteillages de façon durable, et ce grâce à la construction d’infrastructures de façon synchronique. Dans l’immédiat, Hanoi envisage de construire les routes périphériques 1, 3 et 32 (tronçon Diên-Nhôn), d’accélérer les travaux de construction du viaduc Nga Tu So ainsi que des ponts de Nhât Tân et Thanh Tri

source: CVN – février 2006

Voir aussi:

Cinéma : Un documentaire sur le Vietnam en salles en France

janvier 30, 2006

 negatif.JPG

Le documentaire Le silence des rizières de Fleur Albert est sorti le 25 janvier en salles à Paris et Lyon dans un premier temps.

Le silence des rizières propose un éclairage singulier et inédit de la guerre d'Indochine, cette guerre oubliée, à travers ceux qui ont lutté contre le colonianisme et pour la liberté du Vietnam. Mai est la fille de l'un d'entre eux, un Français "André". Elle revient sur ses traces au Vietnam, avec sa mère Thuy Cam. Le film interroge les conséquences intimes de l'histoire au sein d'une famille, avec son lot de mythologies, de sacrifices et de cloisonnement.
Les destins mêlés de ces acteurs de l'ombre concentrent sous un jour cru que furent les enjeux humains d'une guerre de décolonisation et d'une indépendance nationale, en pleine guerre froide.
En particulier, 2 soirées spéciales consacrées à la rencontre débat avec la réalisatrice Fleur Albert aura lieu à 20h30 ce jeudi 26 janvier à Le cinéma, 18 rue St Polycarpe – 69001 Lyon et mardi prochain 31 janvier à Espace St Michel, 7 place St Michel – 75005 Paris.